En 2009-2010, 75 élèves de 5e année se sont impliqués dans un projet citoyen intitulé « Auschwitz, préserver les racines de la mémoire ».

Pour connaître la genèse de ce projet d’école il faut remonter dans le temps et faire appel à notre mémoire. En effet, Il y a maintenant près de dix ans, les élèves du cours de religion ont placé leur professeur face à son discours théorique sur l’(in)humanité de l’homme et ses drames dans l’Epoque contemporaine : Mieux comprendre le drame historique et humain qui fera dire à certains qu'Auschwitz est l'envers de toute civilisation et de tout projet d'humanité.
Que veulent dire ces mots : homme, dignité humaine, Droits de l'homme au regard des centaines de milliers de morts qui ont hanté les camps d'Auschwitz et de Birkenau ?
Peut-on encore parler de Dieu, peut-on encore parler d’humanité ?
Et si oui, comment, après cette rupture historique radicale ?

L’exemple illustrant le propos étant celui de l’horreur des camps d’Auschwitz et de Birkenau.

Pourquoi ne pas voir sur place, ne pas confronter les paroles et la réalité du terrain ? C’est ainsi que le projet a démarré, d’une classe, avant de devenir un projet d’école à l’attention des élèves de 5e.

Ce projet de visite n’a pu se concevoir sans une préparation minutieuse qui commence dans notre ville, notre pays par, notamment, la découverte des lieux chargés d’histoire (Camp de Breedonk et Caserne Dossin à Malines) et la rencontre de témoins de cette époque (Paul BRUSSON et Paul SOBOL). Pour les élèves, quel message plus «percutant», plus véritable que celui donné par les témoins de cette époque ?

Depuis près de dix ans, des centaines d’élèves et des dizaines d’enseignants de Sainte-Véronique ont fait ce chemin entre la théorie des cours, l’émotion des témoignages et la dureté des lieux.

Toutefois depuis 2 à 3 ans, les anciens élèves, sortis du Collège, et ayant eu l’opportunité de croiser TEMOINS et LIEUX s’inquiètent de savoir si la nouvelle génération d’étudiants (les frères et sœurs notamment) aura toujours cette possibilité de recouper le témoignage et la visite des camps de concentration.

Dans cette optique, l’équipe des élèves et des professeurs a souhaité réaliser un «document mémoire» pour les élèves d’aujourd’hui et surtout ceux de demain.

Il s’agit de présenter dans un document (support dvd) les phrases tirées des témoignages des survivants rencontrés ET les images (photographies/vidéos) des lieux visités, MAIS AUSSI lecture de textes/ commentaires d’images de l’époque choisis et commentés par les élèves.

Le résultat du projet vous est donc présenté sur les pages de ce site web et a pour ambition de sensibiliser d’autres étudiants, d’autres jeunes, nouveaux passeurs de mémoire.

Les élèves de 5e et l’équipe des professeurs accompagnants
Juin 2010

Projet réalisé avec le souitien deFWB

 

mémoire
Webmaster : inforef.be